inadmissible


inadmissible

inadmissible [ inadmisibl ] adj.
• 1475; de 1. in- et admissible
Qu'il est impossible d'admettre, de recevoir. C'est inadmissible. inacceptable, irrecevable. Son attitude est inadmissible. intolérable. Opinion inadmissible. insoutenable.

inadmissible adjectif Qui ne peut ou ne doit pas être admis, accepté comme valable : Votre proposition est inadmissible. Qu'on ne peut admettre, tolérer ou excuser : Négligence inadmissible.inadmissible (synonymes) adjectif Qui ne peut ou ne doit pas être admis, accepté...
Synonymes :
- incohérent
Contraires :
- sensé
Qu'on ne peut admettre, tolérer ou excuser
Synonymes :
Contraires :

inadmissible
adj. Qui ne peut être admis, accepté. Demande, ton inadmissible.

⇒INADMISSIBLE, adj.
A. — Vieilli. [En parlant d'une pers.; construit avec un compl. à ou avec un subst. spécifiant la qualité ou la fonction d'une pers.] Qui n'est pas admis à (faire quelque chose), qu'on ne peut reconnaître comme (quelque chose). La bourgeoisie inférieure était entièrement composée de petits commerçants (...) ou de gens tarés comme l'avocat Vinet et le médecin Néraud, des bonapartistes inadmissibles comme le colonel baron Gouraud (BALZAC, Pierrette, 1840, p. 43) :
1. ... les individus ci-devant réputés nobles, ou membres de quelque corporation ci-devant privilégiée seront, pour cette fois seulement, inadmissibles à voter dans les assemblées primaires et communales...
Recueil textes hist., t. 4, 1792, p. 60.
B. — Qu'on ne peut admettre ou accepter, que l'on rejette parce que contraire à une norme, un idéal, un intérêt. Synon. inacceptable; anton. acceptable, admissible.
Emploi attribut. Plus un état est grand (...) plus un corps électoral unique est inadmissible (CONSTANT, Princ. pol., 1815, p. 45). L'idée d'être père, d'ailleurs, lui paraissait grotesque, inadmissible (FLAUB., Éduc. sent., t. 2, 1869, p. 202) :
2. Cette étude, qui élèvera l'homme d'un degré, est à peine commencée, et elle ne tardera pas à rendre inadmissible la psychologie élémentaire qui a régné jusqu'à ce jour.
MAETERL., Trésor des humbles, 1896, p. 37.
Emploi épithète. Système, sens inadmissible; idée prétention, proposition inadmissible. Il m'a dit que vous portiez une cravate inadmissible (COLETTE, Cl. Paris, 1901, p. 256). Mais c'est la seule excuse que je trouve aux mauvaises parties du dernier roman de Green — elles sont nombreuses : inadmissibles dialogues (...) personnages artificiellement construits (GIDE, Journal, 1929, p. 920) :
3. — Ah! bon! ... ça va bien... pac' que la supérieure c't' une moule!... — En vérité... — dit grand-père irrité — tu te permets de parler dans des termes inadmissibles de tes maîtresses.
GYP, Souv. pte fille, 1928, p. 303.
[Qualifie une prop.] — Eh bien! Il est inadmissible qu'elle fasse du potin dans le chef-lieu (A. FRANCE, Orme, 1897, p. 95). Il est inadmissible de supposer que ces deux attachés aient librement parlé de Dreyfus dans leur correspondance privée (MARTIN DU G., J. Barois, 1913, p. 395).
En partic. C'est inadmissible (que, de + inf.). [S'emploie pour signifier à l'interlocuteur qu'on ne peut admettre qqc. d'un point de vue moral ou intellectuel] Madame Lointier : il n'y a donc pas de vertu? Philippe : il y a surtout des péchés de mauvaise qualité. Madame Lointier, éclatant : enfin, c'est inadmissible! (MONTHERL., Exil, 1929, II, 4, p. 58). — Vous la reconnaîtriez, cette femme, si on vous la présentait?... N'hésitez pas, voyons! C'est inadmissible qu'après une nuit passée avec elle... (VERCEL, Cap. Conan, 1934, p. 113).
Employé seul. Sa gracieuse Majesté aura voulu vous récompenser de ce qu'elle vous avait trop puni. Canolles : Inadmissible, monsieur Banabas!... Invraisemblable, du moins (DUMAS père, Guerre des femmes, 1849, III, 3, p. 121).
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1475 dr. (Défi entre Boffile de Juge et Julio de Pise, Bibl. Ec. ds Ch., 4e sér., II, 557 ds GDF. Compl.); 1792 « qui n'est pas admis à (faire qqc.) » supra ex. 1; 1819 « qui ne peut être admis dans un corps, une société » (BOISTE). Dér. de admissible; préf. in-1. Fréq. abs. littér. : 188.

inadmissible [inadmisibl] adj.
ÉTYM. 1475; de 1. in-, et admissible.
1 Qu'il est impossible d'admettre, de recevoir. Inacceptable, irrecevable. || Des prétentions inadmissibles. || Un sans-gêne, une impertinence inadmissible. Insupportable, intolérable. || Il est inadmissible que tu aies pu consentir à cela. Inconcevable. || C'est inadmissible. || Cela paraît inadmissible. || Rendre qqch. inadmissible. || Opinion inadmissible. Insoutenable.
0 — Il est inadmissible… — Quoi, quoi, qu'est-ce qui est inadmissible ? Qu'un assassin que vous venez de faire condamner à mort ait le front de prétendre qu'il a couché avec votre maîtresse ? Il faudra pourtant que vous en preniez votre parti, procureur Maillard.
M. Aymé, la Tête des autres, I, 8.
Employé seul. || Inadmissible !
2 (1819). Vx. || Candidat inadmissible, non-admissible ( Inadmissibilité).
3 Vx. (Personnes). Qui n'est pas admis, autorisé (à faire qqch.). || Individus « inadmissibles à voter » (texte de 1792, in T. L. F.).
CONTR. Acceptable, recevable, valable. — Excusable. — Admissible.
DÉR. Inadmissibilité.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • inadmissible — in·ad·mis·si·ble /ˌin əd mi sə bəl/ adj: not admissible inadmissible evidence inadmissible testimony in·ad·mis·si·bil·i·ty / ˌmi sə bi lə tē/ n in·ad·mis·si·bly adv …   Law dictionary

  • inadmissible — in‧ad‧mis‧si‧ble [ˌɪnədˈmɪsbl◂] adjective LAW if something produced as evidence in a court of law is inadmissible, it is not allowed to be used: • The tape recording was ruled inadmissible because it had been illegally obtained. * * *… …   Financial and business terms

  • Inadmissible — In ad*mis si*ble, a. [Pref. in not + admissible: cf. F. inadmissible.] Not admissible; not proper to be admitted, allowed, or received; as, inadmissible testimony; an inadmissible proposition, or explanation. {In ad*mis si*bly}, adv …   The Collaborative International Dictionary of English

  • inadmissible — (adj.) 1776, from IN (Cf. in ) (1) not, opposite of + ADMISSIBLE (Cf. admissible). Related: Inadmissibility …   Etymology dictionary

  • inadmissible — [adj] not appropriate exceptionable, ill favored, ill timed, immaterial, improper, inappropriate, inapt, incompetent, inept, irrelevant, malapropos, objectionable, unacceptable, unallowable, unbecoming, undesirable, unfit, unqualified,… …   New thesaurus

  • inadmissible — Inadmissible. adj. de tout genre. Qui n est point recevable, qui ne sçauroit estre admis. Il a esté debouté de sa requeste civile, ses moyens ayant esté trouvez inadmissibles …   Dictionnaire de l'Académie française

  • inadmissible — ► ADJECTIVE 1) (especially of evidence in court) not accepted as valid. 2) not to be allowed. DERIVATIVES inadmissibility noun …   English terms dictionary

  • inadmissible — [in΄ad mis′ə bəl, in΄ədmis′ə bəl] adj. not admissible; not to be allowed, accepted, granted, or conceded inadmissibility n. inadmissibly adv …   English World dictionary

  • inadmissible — [[t]ɪ̱nədmɪ̱sɪb(ə)l[/t]] 1) ADJ Inadmissible evidence cannot be used in a court of law. The judge ruled that identification evidence presented by the prosecution was inadmissible. Ant: admissible 2) ADJ GRADED: usu v link ADJ (disapproval) If you …   English dictionary

  • INADMISSIBLE — adj. des deux genres Qui n est point recevable, qui ne saurait être admis. Ses moyens ont été trouvés inadmissibles. Cette preuve est inadmissible. Cette proposition, cette demande est inadmissible. La cour a déclaré le pourvoi inadmissible …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.